Qu'est-ce qu'un architecte d'intérieur ?

L’ARCHITECTE D’INTÉRIEUR CONSTRUIT…

À la différence d’un décorateur, il intervient aussi sur la distribution de l’espace bâti, les ouvertures, l’agencement général des circulations, les extensions, les façades. Ses compétences lui permettent d’intervenir sur la structure, le clos, le couvert. Il est nécessairement assuré en conséquence, en particulier pour couvrir sa responsabilité civile décennale.

A PARTIR DE L’INTÉRIEUR…

À la différence des architectes diplômés d’état pour lesquels le bâtiment est le plus souvent une partie du tissu urbain ou du paysage, perçu avant tout de l’extérieur, pour l’architecte d’intérieur, le bâti est une enveloppe contenante, perçue de l’intérieur pour les besoins de celui qui vit là, y travaille ou est de passage.

UN CADRE DE VIE, DE TRAVAIL, D’ACCUEIL…

Puisque nous mettons en scène l’environnement immédiat de la personne, tous les intérieurs sont notre champ d’action privilégié, non seulement quant à leur disposition architecturale mais tout autant quant à leur aménagement, équipement, ambiance, éclairage, couleur, textures. Sur la base d’une ergonomie pensée pour rendre le geste fluide, nous nous adressons à tous les sens perceptifs, avec tous les moyens techniques qui ne cessent de se déployer.

Peut-il remplacer un architecte ?

Ils sont complémentaires, chacun ayant une approche différente. L’architecte a une vision plus globale, insère le projet dans un ensemble urbain ou paysagé et voit le projet de l’extérieur alors que l’architecte d’intérieur part de l’intérieur et de la vie des usagers du local, quelle que soit sa destination (usage d’habitation ou local professionnel).

Pour des projets de rénovation, agrandissement (jusqu’à 170 m²), de changement d’affectation d’un local, etc., un architecte d’intérieur peut opérer seul.

Peut-il s'occuper de ma déco ?

Cette mission fait partie des différente phases prises en charge par l’architecte d’intérieur. Elle peut être demandée à l’exclusion des autres phases, bien que dans ce cas, certains architectes d’intérieur préfèrent laisser cette mission aux personnes dont le métier ne concerne que cela : les décorateurs.

Comment est-il rémunéré ?

Il est rémunéré à la mission. Selon les missions, sa rémunération sera forfaitaire ou calculée en pourcentage du montant global du projet. Sa rémunération sera fixée à l’avance par contrat.

Doit-il avoir une garantie décennale ?

Oui. C’est indispensable dès que l’on doit intervenir sur la structure.

Peut-il gérer les relations avec les entreprises ?

Cette étape fait partie des missions de l’architecte d’intérieur : de la négociation des devis, en passant par la coordination des travaux pour aller jusqu’à la gestion complète des interventions des diverses entreprises. C’est le client qui choisit le contour exact de la mission et peut lui déléguer la totalité de la maîtrise d’oeuvre.

Qu'est-ce que je ne peux pas lui demander ?

Créer un espace de plus de 170 m². Cela ne peut se faire qu’en collaboration avec un architecte DPLG.